Mes compatriotes.. Mon cœur est auprès de tous.

  
Quel cauchemar.. Quel réveil.. le ciel qui nous tombe sur la tête d’un coup, d’un seul. 

Ce vingt-deux Mars deux mil seize. Alors qu’il fait encore nuit de ce côté de l’Atlantique, Quatre heure du matin, ma fille se réveille pour son biberon. Tête dans l’c** je m’y colle, je le lui donne son biberon. Cinq heure du matin, elle s’endort enfin. C’est avec des petits yeux que je regarde mon écran d’iPhone, j’ai reçu pas mal de notifications, c’est bizarre, curieuse que je suis, je ne peux me résoudre à repousser la consultation de ces notifications au petit matin.. Je regarde, un message de ma sœur attire mon attention.. « Explosions à Zaventem ». Tout d’un coup, ni une ni deux, mes yeux se sont ouverts. Bouche bée. Je ne prends pas le temps de répondre que je me rue sur mes applications « informatives » sur les actualités mondiales. C’est vrai. C’est réel. Ma première pensée va directement s’adressé aux victimes et à leurs proches. Ma deuxième pensée naît de colère, une rage, j’ai la haine. « Quel bande de connards, des monstres lâches, sans âmes et sans cerveaux ». Je réponds à ma sœur, « merde ». Elle m’explique ce qui se passe, ce qu’on leur dit sur leurs écrans. 

Mon cœur bat vite, j’ai la gorge serré. Je suis triste, je me sent une fois de plus impuissante et j’ai besoin de réconfort. Après les attentats perpétrés à Paris le treize Novembre dernier, des attentats d’une violence et barbarie inexplicable, des attentats qui nous ont tous blessés, qu’on n’oubliera jamais. Des attentats qui m’ont fait peur, qui me feront toujours peur. Oui j’ai peur de mourir, de me faire explosé par une valise piégée à l’aéroport, j’ai peur de me prendre une balle de Kalashnikov en pleine tête en me baladant dans la rue. J’ai peur pour ma sécurité. J’ai peur pour ceux que j’aime qui s’en vont s’instruire, travailler ou tout simplement prendre du bon temps. Je ne vais pas m’arrêter de vivre à cause de leurs menaces. Non. Mais j’ai peur. Cette peur ne me quittera pas. Jamais. J’ai peur pour ma fille. Elle est née trois jours après les attentats à Paris. Elle évolue dans un monde violent, horrible. On veut protégé nos enfants de tout ça, mais peut être qu’il va falloir les confronté à cette ambiance plus tôt que prévu. 

Je suis belge, née de parents belges. Je suis mariée à un français, un breton pure souche. J’ai été et #jesuisParis. Aujourd’hui et pour toujours aussi #jesuisBruxelles. Ma fille est américaine, j’espère ne pas avoir à devenir #jesuis »USA », ils ont déjà subi. Prions pour qu’ils ne subissent pas à nouveau. 

Je suis expat. Loin de tous mais mon cœur est tout près de vous. Croyez-moi, nous ressentons tout autant que vous cette impuissance. Quelque part on ne s’en remettra jamais complètement. Encore une fois, toutes mes pensées les plus sincères aux familles des victimes et les victimes elles mêmes. Mais aussi mes pensées pour tous mes amis musulmans qui vont encore en prendre plein la tronche. 

Prenez soin de vous, continuez de vivre pleinement. Pansez vous main dans la main. 

#jesuisbruxelles. #jesuisworldwide. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s